< retour à la page précédente

2.Algorithme

Interopérabilité des systèmes d'informations

Je profite de la mise à disposition par Canal TP d'un calculateur d'itinéraire transfrontalier sur le site www.simplicim-lorraine.eu pour me fendre d'un petit billet sur l'état des lieux de ce genre de service (jolie phrase :) ) . Tout d'abord, le service sus-cité permet de calculer des itinéraires depuis la région Lorraine vers l'ensemble des régions participant au projet Européen EU-Spirit. On peut partir de n'importe quelle adresse dans la région Lorraine pour rejoindre n'importe quelle adresse en Suède par exemple. Démonstration: le calculateur de la région Lorraine est ici: www.simplicim-lorraine.eu/Itineraires-Europe/Recherche, Et voici un exemple d'itinéraire. On peut constater que, pour le moment, c'est un peu lent, que les itinéraires ne sont pas toujours optimaux, bref que c'est en "béta". Mais pourquoi est-ce si compliqué de faire dialoguer des systèmes de calcul d'itinéraire existant et de s'affranchir des frontières?

Contexte

Tout d'abord le système EU-spirit utilisé est basé sur l'échange de service et non l'échange de données. C'est un système réparti, un peu comme une encyclopédie en plusieurs volume dont chaque volume est comparable dans notre article à une région EU-Spirit. Chacun des acteurs (chacune des régions, donc) n'a connaissance que de ses propres données horaires et de l'organisation de ses propres données sans contexte global. C'est très important, et c'est la différence avec une encyclopédie. En effet, dans une encyclopédie, la répartition des articles est alphabétique, un tri choisi en toute connaissance de la totalité des articles. Si tous les articles ne parlaient que de géopolitique, le tri aurait été différent: géographique ou historique, par exemple, mais toujours par rapport à un contexte global. A contrario, dans une bibliothèque, l'organisation ne peut se faire de façon globale: les livres n'ont pas été écrit les uns par rapport aux autres. Mais c'est là qu'est l'hic: qui sait retrouver facilement un livre dans une bibliothèque? ;-)   Donc la répartition des horaires dans un méta-système n'est pas algorithmique. Les horaires sont répartis dans les différentes systèmes d'information locaux selon les transporteurs, les règles politiques de subvention... On trouve le système de la région Lorraine, celui de la région Alsace, opéré par Cityway, celui de la SNCF, celui de citroën! Attention à bien noter que je n'aborde pas ici le sujet d'un calculateur d'itinéraire qui reposerait sur des données consolidées et qui serait composé de plusieurs noeuds (cluster) de calcul afin d'optimiser les performances. Une répartition des horaires dans des clusters faite en toute connaissance de l'ensemble des horaires et en fonction de l'algorithme de recherche global est une implémentation de calculateur d'itinéraire consolidé sur une architecture technique répartie. Le calculateur réparti n'est, quant à lui, pas du tout comparable à un cluster technique à cause de cette répartition erratique des données et de l’hétérogénéité des algorithmes de chacune des régions.

Fonctionnement

Le système réparti EU-Spirit est donc composé d'un système central et des sous-systèmes régionaux. Dans le cas d'EU-Spirit, le système central  découpe chaque demande d'internaute en 3 sous-demandes: région de départ, calculateur "longue distance" de la DB, région de destination. Le système central répertorie également l'ensemble des points de correspondances inter-système. Sans la connaissance complète des horaires de chacune des régions, j'insiste, cette répartition est forcément empirique, et les résultats ne sont pas toujours optimaux. Il est néanmoins possible d'améliorer les résultats en administrant manuellement les données de correspondance sur le système central. Ainsi, les itinéraires proposés sur simplicim seront de plus en plus satisfaisant au fil du temps, mais il restera toujours des résultats non-optimaux. Si vous voulez savoir très exactement comment ça marche, de la doc est disponible sur le site d'EU-spirit. Le projet utilise une version simplifiée de l'algorithme de delfi. Mais du coup, quel est l'intérêt d'un calculateur d'itinéraire réparti par rapport à un calculateur consolidé contenant l'ensemble des données? Ce sujet fera l'objet d'un billet à venir très bientôt!!

Conclusion

Les intentions des régions Lorraine et Alsace avec EU-Spirit sont louables: au final ce type de service est attendu par les voyageurs. Des acteurs comme Mappy le proposent au niveau mondial depuis des années pour les itinéraires en véhicules personnels. L'AFIMB a bien compris qu'il fallait bousculer les acteurs et accélérer la mise en œuvre d'un système à l'échelon national. L'un des objectifs est d'améliorer la qualité des itinéraires transfrontaliers dans les méta-systèmes. Cityway et Canal TP travaillent en partenariat dans ce cadre pour proposer des axes d'améliorations algorithmique. L'idée étant de proposer des itinéraires plus qualitatifs que ceux issus d'EU-Spirit.

Par Stephan Simart, le 15 October 2013